Courir un 80 km avec les Joëlettes

Courir un 80 km avec les Joëlettes

Bruno et Anne-Catherine font partie de l’association Dunes d’espoirs qui permet à des enfants handicapés de courir partout en France grâce à un engin appelé Joëlette.

Le 18 mars dernier, Dunes d’espoir a relevé un défi incroyable : aligner 2 Joëlettes sur  l’écotrail une course de 80km (1 500D+) qui part de la base de loisir de Saint Quentin en Yvelines pour arriver au 1er Étage de la Tour Eiffel.

Résumé de la course

L’écotrail est un Trail plutôt roulant et c’est donc sur un rythme endiablé que les Joëlettes se sont élancées. Comme à notre habitude, nous sommes partis quelques minutes avant la course sous les hourras de la foule et pour le plus grand bonheur des enfants. Le parcours traverse tout ce que l’Ouest parisien compte de forêt : peu de bitume, un parcours boisé et agréable avec la dame de fer que nous aurons en ligne de mire quasiment les 11h30 que durera notre effort.

80 km en Joëlettes c’est long : les enfants se relayeront donc tous les 15 km chacun pour ne pas trop se fatiguer (ils monteront en revanche tous au sommet de la Tour Eiffel) et nos amis accompagnateurs des Dunes avaient eu la bonne idée de nous concocter des ravitaillements supplémentaires plein de douceurs et de calories pour nous donner de la force. 

Une course avec Dunes d’espoir c’est aussi cela : des amis, de la joie, des gourmandises et beaucoup beaucoup de chansons pour rythmer nos efforts !

Et les enfants dans tout cela ?

On nous pose souvent la question de l’enfant : Prend il du plaisir à cette course ? Pourquoi fait il cela?

Le premier point à préciser est que dans une course avec les Joëlettes il n’y a pas d’une part les valides qui fourniraient un effort sportif et d’autre part des enfants handicapés qui seraient en train de se reposer en chaise à porteur. Ne nous trompons pas : les enfants sont aussi des athlètes ! Une Joëlette ça secoue, ce n’est pas confortable. Parfois, il fait froid, parfois il pleut. Une course en joelettes est une course d’équipe. D’ailleurs, nous appelons l’enfant le pilote : c’est lui qui dicte le rythme et c’est lui qui encourage les autres coureurs.

Et au long des 80km de cet ecotrail ce sont bien les encouragements des enfants qui nous ont porté ! Leurs chants, leur envie démesurée d’arriver en haut de la tour Eiffel que l’on voyait au loin, leur yeux qui brillaient quand la nuit est tombée et qu’il a fallu allumer la frontale… ont été autant d’encouragements et de bonheurs pour les coureurs des Dunes !

Ils nous ont porté tout au long de ces 80 km criant à qui voulait l’entendre que les meilleurs c’étaient les Dunes et nous incitant à nous dépasser, mètre après mètre et pas après pas.

Vous avez envie de partager cette incroyable expérience ?

Contactez vite l’antenne Dunes d’espoir à côté de chez vous pour faire un galop d’essai

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :