Bleau : 50 Bosses Dimanche 12 avril 2015

IMG_5467Date : 12 Avril 2015
Distance : 32 km
Dénivelé : 1 514 D+
Auteur de l’article: Laurent
Voir le parcours sur VisuGPX.com
Télécharger le fichier GPX (source: Garmin GPSMap 64s) :
50 bosses 12 Avril 2015 (fichier GPX brut)

7h50, nous sommes 9 sur le parking du Vaudoué, près de Milly la forêt, lieu de départ habituel de notre parcours de 25B.

Syl20 nous a titillé en envoyant un lien annonçant un gars ayant un record en 1h35’15 » !!! Philippe a déjà tourné en 2h25, habituellement on est en 2h50 – 2h55.

2 tours prévus aujourd’hui, on va prendre cher… Pronostique : 3h10 le 1° tour en sens inverse des aiguilles, manque de repères pour ce sens inhabituel pour nous. Ravito au cul des voitures et on enquille sur un 2° tour en sens horaire.

Frais la T° mais superbe luminosité ce matin, on va se régaler.  Go,Go,Go, c’est tipar. Philippe trace la route avec une prudence appréciable, trop bien. Au bout d’une heure, petit arrêt pour profiter d’un point de vue et prendre photos de groupe qu’on envoie illico à Christophe qui est sur la ligne de départ du marathon de Paris. Le 1°tour passe crème même si la dernière heure, on sent déjà les quadris qui tiraillent. On rejoint le parking en 3h02′ : biennn le chrono, d’après quelques montres , on serait même proche des 3h tout rond. On avait jamais  croisé autant de traileurs sur le parcours, un truc de ouf, des gars seuls ou en groupe, pas mal de filles : le trail fait recette.

IMG_5471Ravito chips pour les uns, jambon ou viande des grisons, compote et bananes…normal quoi, mais vla ti pas que Christopher sort et ouvre…une boîte de sardines. Tu le croiras ou pas , qui c’est qui en prend une…c’est l’ami Bruno ! Oh punaise, ça promet un après-midi tumultueux, lui qui a l’estomac en vrac en mangeant un raisin sec !

Nous vla repartis fiers comme des traileurs de la 1ère heure, Thierry mène le train pendant un p’tit bout, c’est cool. Et d’un coup au détour d’un rocher, un creux se fait, 6 devant et 3 derrière. Sur la fameuse bosse en aller-retour, on récupère Bruno, boosté par les « belle-iloises ». Ces maudites bosses et ces sacrées descentes auront raison de lui, il décroche et se ralliera à Thierry et Hervé qui font route ensemble. Devinez quoi , ben oui, il passera par la case vidange en cours de route: C’est mort, il ne fera pas fortune en créant des tubes de gel goût sardine !

Au 2/3 du parcours; Philippe, Sylvain et Christopher mènent un train d’enfer, Patrick, Jean-marc et Laurent ne cessent de faire l’accordéon, impossible de rester au contact. On convient de les laisser filer et c’est là que le père Jean-Marc embraye la démultipliée et s’accroche au groupe de tête qui a encore le jarret ferme en descente et suffisamment de lucidité pour une pose d’appui de cabri. Oh punaise, la dernière heure tourne au calvaire, on espère le tronçon de chemin plat où on va enfin pouvoir courir, sachant qu’il nous annoncera les 2 dernières bosses.

Arrivée au parking de Philippe et Sylvain en 3h5-3h10 environ, mais pas de JM ni de Chris… en fait, à la descente de la dernière bosse, ils ont suivi les marques rouges, ont traversé le champ de rochers d’escalade et ….sont repartis enquiller une 51° bosse sur un 3° tour ! Patrick et Laurent en terminent en 3h15-20. Thierry, HP et Bruno arrivent lorsque d’autres vident leurs 2° bières et débouchonnent un excellent rosé pétillant d’Anjou accompagné de moult pâtés, cochonnailles et fromardises.

C’est fait. 50B. Dernier commentaire : et ben, j’frai pas ça tous les jours.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :