La Pierra Menta été c’est trop fort pour moi !

Par Anne-Catherine

La Pierra Menta été est une course en équipe de 2 qui se court sur 3 jours (1 étape par jour d’environ 25 km avec 2 000 à 2 600 m D+ et D- chaque jour).

anne_pierra_menta_2016_1_zeteamfr.comC’est aussi une belle course de crêtes, sportive et engagée, avec une organisation top : logés, nourris, blanchis dans un centre de vacances façon « colonie de vacances pour traileurs ».

Premier choc dans la salle de restaurant la veille du départ : je suis entourée de phasmes !
Tous les coureurs sont affutés du genre « je n’ai que la peau sur les os ». Quand je compare mon gabarit et celui de mon coéquipier (tu es « taillé comme un athlète » lui dira un des fermeurs) à celui des autres équipes, je comprends  que nous allons avoir un serieux problème.  Depuis 9 mois, nous avons beaucoup délaissé la course à pied au profit du crossfit. Et le muscle, c’est utile et efficace. (Mon max au Snatch pourtant ridicule doit dépasser le Deadlift de la plupart des participantes) mais sur ce type de course très explosive et aérienne, ce n’est pas une bonne idée !

Second choc au moment de la première montée : on a du leur planquer des fusées dans leurs chaussures ! Ce sont de vrais bolides. Je me pensais bonne grimpeuse et mauvaise descendeuse. Je dois me rendre à l’évidence, comparée à l’elite Europeénne, je suis mauvaise grimpeuse et extrêmement mauvaise descendeuse ! Imaginez : le premier a bouclé les 27 km et grimpé 2 600 m D+ en seulement 3h30 !

Notre parcours commence donc par un chemin de croix. Manque de bol ce matin là, nous sommes le « team vomito ». Nous nous retrouvons donc vite en queue de course et comme toujours, ça bouchonne dans les singles et les passages techniques. Nous perdons de longues minutes que nous ne récupérerons jamais …
S’ensuit une impitoyable course contre les barrières horaires … Nous avons beau nous refaire sur la seconde partie du parcours, le couperet tombe au dernier ravitaillement : disqualifiés !

Nous ne repartirons pas sur la seconde journée et profiterons de notre week end à Arêches pour enchainer les courses « off » : pas de dossards, pas de barrières horaires, la possibilité de  regarder la vue, et de s’arrêter aux refuges pour discuter et se restaurer.

Bref, un week end merveilleux avec en prime la découverte d’un petit coin de paradis : le lac de la tempête !

lac_de_la_tempete_1_zeteamfr.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseils à ceux qui voudraient s’inscrire :

1) Le faire dès l’ouverture des inscriptions. Tous les dossards sont partis en 12 heures !
2) Arriver affutés et ne pas sous estimer la difficulté. Les étapes sont certes courtes pour un coureur d’ultra mais le niveau des participants est TRES relevé !
3) Etre capable de partir très vite des le jour J… Ce qui veut dire dépasser les 700 m de D+ / heure en montée sur terrain accidenté (même le matin au réveil quand on a la tête dans le sac)
4) Ne pas hésiter. C’est une très belle course. Les bénévoles sont adorables et le coin magnifique !