Ecorun de Vaucresson en Joelette avec Jason

illustration-les-antennesPar Anne-Catherine – Une course avec les Dunes d’espoir c’est toujours un moment un peu spécial.

Tout d’abord parce qu’il y a une joelette, avec à bord un pilote courageux !

Quand un enfant (et ses parents) vous fait confiance et accepte de passer plusieurs heures assis sur un engin, c’est une sacré responsabilité. Une joelette, ca secoue, ça va vite (parfois) et même si on fait attention, c’est sacrément éprouvant pour le petit coureur. Il s’agit donc de prendre soin de lui et de s’assurer qu’il passe un moment agréable !

ecorun_jason_joelette_porté_041015_1Notre pilote du jour s’appelle Jason.

Il est accompagné de ses frères Josef et Kévin, tout deux également dans une Joelette, et chacun souhaite être le plus rapide. Josef encourage son équipe à base de « plus vite, plus vite » qui ont du réveiller tout Vaucresson, tellement il crie fort !

Jason opte pour la manière forte : il se saisit d’une sangle et fait semblant de nous fouetter pour nous faire avancer plus vite : Hue, Hue…

Nous obtempérons et très vite nous nous détachons !

Une joelette ce sont aussi des équipiers qui sont embarqués dans la même aventure. Quel changement pour le coureur solitaire, habitué à écouter ses sensations et à courir à son rythme que de devoir s’adapter à celui de la joelette !

A ce jeu là nombreux sont ceux qui explosent en vol… et même les coureurs aguerris ont des moments où ils font du yoyo. Surtout quand les autres « chevaux » impriment un rythme endiablé comme cela a été le cas aujourd’hui entre un Bruno bondissant (tellement d’energie qu’il faisait des allers et retours) et Cédric qui nous a prouvé que le talent n’attendait pas le nombre des années (16 ans et 1h13 au Paris Versailles tout de même!).

ecorun_bruno_041015_1Il n’y a jamais de petite course avec les joëlettes, ce sont toujours des courses difficiles et aujourd’hui encore cela fut le cas sur le tracé de l’écorun de Vaucresson, une course nature de 20 km sur un parcours très roulant à travers la forêt.

Nous avons été bluffés par l’organisation souriante et efficace, les ravitaillements gargantuesques (amis traileurs, écoutez bien : des sandwichs et du raisin sur les ravitos) et de très belles dotations (miam miam les bonbons).

Et comme toujours le plus beau moment est celui de l’arrivée lorsque Jason franchit seul les derniers mètres sous la hola des spectateurs. Une médaille bien méritée de finisher en 2h01 !

Pour ceux d’entre vous qui sont intéressés, c’est ici que cela se passe. Venez faire un Galop d’essai avec les Dunes d’espoir ! Vous découvrirez la formidable énergie que vous donnent les enfants et la joie d’une course en équipe, portée par l’émotion et les encouragements des spectateurs.

ecorun_jason_ligne_arrivee_041015_1

Jason sur la ligne d’arrivée

ecorun_en_foret_041015_1

Le site internet des Dunes d’espoir

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :